COLLEGE A. MALRAUX – Un mélange culturel autour de la peinture…

13 février 2020 0 0

Il y a quelques jours, autour d’une même table, élèves de 5ème du collège pontissalien et adolescents originaires d’autres pays ont pu échanger, travailler et laisser parler leur créativité ensemble lors de la création de tableaux. Ces derniers devaient mélanger des éléments naturels locaux et étrangers. 

Au sein du collège André Marlaux de Pontarlier, on peut trouver une Unité Pédagogique pour Elèves Allophones Arrivants (UPEAA). Elle permet l’intégration d’élèves venant des quatre coins du monde et ce pendant un an. Ont été accueillis cette année une quarantaine d’adolescents venant de Thaïlande, d’Espagne, de Guinée équatoriale, de Croatie, du Congo, de Syrie, d’Algérie ou encore de Côte d’Ivoire.

Claire Langanné et Anne Giacoma, professeures au sein de l’établissement, sont à l’origine d’un projet artistique entre ces élèves et une classe de 5ème. Au programme : visites de Pontarlier et de Paris ainsi qu’activités créatives. Et récemment, les adolescents ont travaillé ensemble autour de la conception d’œuvres, avec pour thème « la Terre et le développement durable ». Chacun devait réaliser un tableau composé de différents éléments, aussi bien locaux qu’étrangers. Au préalable, les élèves sont montés au Larmont pour ramasser des pommes de pains, des herbes ou encore des déchets. « On a nettoyé la nature en même temps ! » ajoute Anne Giacoma. D’un autre côté, des coquillages ou encore du sable de Croatie et d’Algérie ont pu agrémenter ce mélange culturel. « Dans ce genre de projet, il y a toujours un moment magique : quand ils sont autour de la table et qu’ils travaillent ensemble » témoigne avec enthousiasme Claire Langanné.

Cet atelier a eu lieu aux côtés de Laure Anne Duchet, une artiste pontissalienne. Si elle a pu apporter son expérience et guider les élèves, la peintre a aussi profité de cet échange. « Ça a apporté énormément de sens à mon travail. Travailler avec des enfants du monde entier, c’était important pour moi puisque je travaille la terre et développement durable et le fait de pouvoir partager cela avec eux était enrichissant ».

En présence de parents d’élèves, un vernissage de ces œuvres s’est tenu le jeudi 6 février dernier.

A LIRE AUSSI


share TWEET