CORONAVIRUS – A 15 ans, Mathis fabrique des visières pour le personnel médical…

11 avril 2020 0 1

Originaire d’Aiglepierre (Jura), Mathis occupe ses journées de confinement en fabriquant des visières de protection. Imprimées en 3D et destinées à lutter contre le Covid-19, plus de 140 visières ont déjà été fabriquées par ses soins.

Equipé d’une imprimante 3D depuis l’âge de 12 ans, Mathis met aujourd’hui sa passion au service du personnel médical. Face au manque de matériel de protection dans les hôpitaux et dans les établissements spécialisés, ce lycéen Bisontin de 15 ans a décidé d’agir : “Un membre de ma famille travaille dans un établissement accueillant des personnes en situation de handicap. Etant, eux aussi, en manque de masque, ce fut pour moi un élément déclencheur. J’ai donc pioché dans ma réserve personnel de bobines de filament pour fabriquer mes 30 premières visières que j’ai pu offrir” souligne le jeune homme.

Souhaitant continuer à se rendre utile, Mathis s’inscrit par la suite sur covid3D.fr, un site mettant en relation les professionnels au contact du public et les bénévoles pour la création et la distribution de matériel de protection. Après 3 premières commandes, le bouche-à-oreille commence à faire son chemin et Mathis se retrouve avec des dizaines de demandes.


Plus de 140 visières déjà offertes…


Face aux commandes de plus en plus importantes, le jeune homme décide alors de contacter des entreprises Françaises de bobines pour un don de matière première. Deux sociétés (EphaPrint et EPMI3D) lui répondent favorablement en lui offrant près de 4 kg de filament.

A ce jour, Mathis continue de fabriquer jour et nuit, au rythme d’une impression toutes les 40 minutes, pour atteindre prochainement la barre des 150 visières tout en se réjouissant de cette expérience humaine : “Ça me fait super plaisir de me sentir utile. Je pense que je vais sortir grandi de cette expérience” rajoute-t-il.

Pour produire encore plus, ce bénévole au grand coeur travaille actuellement sur un profil d’impression plus rapide sans pour autant perdre en qualité.

Pour suivre Mathis et son actualité, n’hésitez pas à le rejoindre sur Facebook en cliquant ici.

A VOIR AUSSI


share TWEET