HARCELEMENT SCOLAIRE – Le point sur la situation au Lycée Xavier Marmier…

20 février 2020 0 1

En décembre dernier, deux élèves du lycée Xavier Marmier, soupçonnés de harcèlement scolaire, ont été sanctionnés en conseil de discipline. Cette sanction a récemment été remise en cause par le rectorat de Besançon. A cette occasion, une journée blanche était organisée ce jeudi pour protester contre cette décision.

Choqués par la décision du rectorat (lire notre article), les surveillants, conseillers d’éducation et professeurs ont choisi d’organiser, ce jeudi 20 février, une journée blanche comme le précise M. Cuenot, enseignant et délégué du SNES (Syndicat National des Enseignements de Second degré) : “C’est un travail de fond qui a été mené par la direction et par l’ensemble du corps enseignant pour sanctionner des faits qui se sont passés au sein de notre établissement. Notre implication a été niée et mise en cause par le rectorat de Besançon plongeant toute l’équipe dans le désarroi. Aujourd’hui, nous avons voulu marqué le coup en invitant les parents solidaires, à garder leurs enfants à la maison.”

Le message a visiblement été reçu puisque près de 80% des élèves manquaient à l’appel en ce jeudi 20 février. En soutien, de nombreux parents sont eux, venus signer une pétition disponible à l’accueil de l’établissement.

Céline, la maman du jeune homme harcelé, a été contactée ce jeudi par le rectorat de Besançon pour organiser une rencontre : “Aujourd’hui, c’est triste, mais nous avons besoin de médiatiser cette affaire pour être reçus quelque part. Jamais avant cette médiatisation je n’ai obtenu de réponses. Il a fallu attendre ce jeudi pour être contacté par le rectorat” précise la maman.

De nombreux médias, régionaux et nationaux (comme le Figaro), se sont effectivement emparés de cette affaire avec un dossier qui pourrait même remonter (selon nos sources) jusqu’au Ministère de l’Education Nationale.

Aujourd’hui, l’élève le plus responsable et engagé de cette histoire a été renvoyé définitivement du lycée. L’équipe enseignante, non satisfaite du communiqué du rectorat publié dans l’Est Républicain de ce jeudi, attend elle aussi des réponses et une éventuelle rencontre.

A LIRE AUSSI


share TWEET