INTERVIEW – Clément, Capitaine des U18 du C.A Pontarlier Hand…

12 janvier 2019 0 2

Photo et propos recueillis par Chloé FERREUX.

Passionné de Handball, Clément, 17 ans, est devenu capitaine des U18 du C.A. Pontarlier Hand. Son équipe ayant été élu récemment « sportifs du mois », il s’épanouit depuis le début la saison dans ce nouveau rôle…

« Capitaine, un réel enjeu pour l’équipe. »

Depuis quand pratiques-tu le handball ? 
Depuis un peu moins de trois ans.

Comment t’est venue cette passion ?
J’ai toujours été très sportif. Certains membres de ma famille pratiquaient déjà ce sport. Lors de mon arrivée sur Pontarlier en 2016, j’ai voulu essayer et j’ai tout de suite accroché.

As-tu déjà pratiqué un autre sport ?
Le football. En fait, j’ai toujours aimé les sports de ballon. Mais, si je devais vraiment choisir entre les deux, ce serait définitivement le handball.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans le handball ?
C’est un sport d’équipe qui me permet de me dépenser. Il en ressort une convivialité qui me plaît vraiment. Les règles sont, de plus, bien plus rigides que dans d’autres sports. Mais lorsqu’elles sont bien maîtrisées, on est assez libre, et j’aime pouvoir bénéficier de cette liberté…

En tant que capitaine, penses-tu avoir un rôle primordial au sein de ton équipe ?
En effet, que ce soit pendant les matchs ou lors des entraînements, il faut toujours motiver son équipe. Je travaille énormément la cohésion et j’encourage toujours mes joueurs, que ce soit dans les bons et les mauvais moments.

Rencontres-tu des difficultés dans l’exercice de ce rôle ?
Non, jamais, j’ai la chance d’avoir une équipe présente et bienveillante. Elle garde souvent le moral et est toujours prête à donner le meilleur d’elle-même.

Quels sont les traits de caractère demandés à un capitaine ?
Il faut être présent sur le terrain, être capable de motiver les autres, mais aussi de se remettre en question. Si quelque chose ne va pas en match, il faut savoir quoi et comment le travailler. Il faut aussi être capable de faire l’intermédiaire entre l’arbitre et son équipe pendant les matchs, et donc savoir rester calme pendant les périodes de tension.

Est-ce que ça arrive souvent ces moments de tension ?
Non, c’est très rare et, si ça arrive, c’est souvent à cause d’un malentendu.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut devenir capitaine ?
Il faut travailler, toujours être motivé et surtout être exemplaire, que ce soit en dehors des matchs ou pendant. Il faut aussi gagner la confiance de tout le monde pour créer une bonne cohésion d’équipe. Cependant, il ne faut pas penser que devenir capitaine, c’est vouloir se placer au-dessus des autres, au contraire, il faut les pousser à se surpasser.

Photo et propos recueillis par Chloé FERREUX.

A LIRE AUSSI


share TWEET