LYCEE X. MARMIER – Un ballon stratosphérique envoyé à 28 000 mètres d’altitude…

30 avril 2019 0 0

Ce lundi à 14h07, les élèves de seconde option « aérospatiale » du lycée Xavier Marmier ont envoyé un ballon stratosphérique dans les airs. L’occasion pour eux de relever différentes mesures sur la composition de l’atmosphère grâce à des appareils fixés à l’intérieur d’une nacelle.

C’est avec quelques minutes de retard que le ballon stratosphérique a pu prendre son envol, hier en début d’après-midi, depuis la cours du lycée Xavier Marmier. D’une envergure de 2 mètres de diamètre, ce ballon, gonflé à l’hélium, est monté jusqu’à 28 000 mètres d’altitude, (soit trois fois plus haut que les avions de ligne) pour atteindre 10 fois sa taille de départ (soit 20 mètres diamètre).

Après 1h23 de vol, le ballon a fini par éclater, comme prévu, pour atterrir sur le canton de Genève à quelques kilomètres seulement du Lac Léman (voir carte ci-dessous). Si la caméra présente dans la nacelle n’a malheureusement pas pu enregistrer de photo exploitable, l’appareil permettant de relever différentes mesures a parfaitement fonctionné. Cette expérience aura donc permis à la quinzaine de lycéens travaillant sur le projet de récolter des données concernant les rayons UVA, UVB, la température et l’index UV comme le précise Pierre-Marie Laloy, professeur : « La prise de photo a mal fonctionné car l’objectif a été obturé par un morceau de scotch mis en place peu de temps avant le décollage. En revanche, une première analyse rapide montre une nette augmentation du rayonnement UV et une température de -50° à 11 000 mètre d’altitude. »

A noter que pour la première fois cette année, la nacelle était également équipée d’un capteur de pollen.


Photos : Solène RIGOULET.
Préparation de la nacelle permettant de relever les mesures en vol.
Décollage réussi pour le ballon.
Trajectoire du ballon de Pontarlier au Lac Léman

A LIRE AUSSI


share TWEET